La majorité des personnes souffrent d’anxiété et de stress durant certaines périodes.
Le stress peut être provoqué par un événement qui produit de la frustration et de la nervosité.
L’anxiété est une sensation de peur, de préoccupation ou de gêne. Des exemples normaux de stress et d’anxiété sont la préoccupation de trouver un travail, la nervosité avant d’un examen important ou l’embarras durant certaines situations sociales. Les conséquences liés à ce stress disiparaisse lorsque la situation est finie.

Inquiet. Stressé. Anxieux. Tendu. Ce sont des termes qu'on utilise couramment pour décrire notre état lorsqu'on affronte une situation problématique : devoir parler en public ou passer un examen, attendre un verdict, être en retard, manquer d'argent, etc. Un état compréhensible dans ce genre de situations. Une anxiété raisonnable, c'est la même chose qu'un « bon stress ». 

Mais si les termes utilisés plus haut s'équivalent à peu près dans un contexte de malaises mineurs, il faut être plus précis lorsqu'on parle d'état grave ou pathologique. On s'entend donc généralement pour dire que l'anxiété est une étape plus avancée sur le continuum du stress.

Conséquences liés au stress;

Troubles physiques : troubles circulatoires ou digestifs, tensions, blocages…

Troubles psychologiques : irritabilité, agressivité, troubles de la concentration, pertes de mémoire, insomnie…

L’hypnose permet la détente et la maitrise émotionnelle. Un travail sur nos ressources et nos ancrages permet de se recentrer sur ses capacités et de mieux gérer ses émotions.
Des exercices de « pleine conscience » désactivent les mécanismes du stress et stimulent le système endocrinien. Ils permettent d’activer la production des hormones du bien-être : endorphines, dopamine, sérotonine…
Ainsi, l’hypnothérapie permet de restaurer la sensation de sécurité intérieure et la confiance en soi. Le travail sous hypnose permet de créer une dynamique d’adaptation, de bienêtre général et de changement.